La géothermie : c'est quoi le principe ?

Partager

Plusieurs couches composent la structure interne du globe, avec au centre un noyau, puis des roches, tous chargés en radioactivité.

L’idée est simple : il s’agit de récupérer l’énergie stockée sous nos pieds sous la surface de la Terre et de s’en servir pour chauffer les bâtiments ou produire de l’électricité.

D’où vient cette chaleur ?

Plusieurs couches composent la structure interne du globe, avec au centre un noyau, puis des roches, tous chargés en radioactivité.

Ce qui cause la chaleur dégagée par notre globe est la désintégration de la radioactivité de ces roches (90 %) et, dans une moindre mesure, le refroidissement du noyau.

La surface de la Terre est également réchauffée par l’énergie du soleil, mais elle permet de réchauffer seulement les premiers mètres du sous-sol.

Ainsi, en France, la température moyenne au niveau du sol tout au long de l’année est de 10 à 14 °C puis au-delà de plusieurs de dizaines de centimètres, au fur et à mesure que l’on s’enfonce, elle augmente en moyenne de 3,3 °C tous les 100 mètres (c’est ce que l’on appelle le gradient géothermal). Les roches peuvent ainsi atteindre 140 °C à 4 000 mètres de profondeur !

Voilà une chaleur disponible 24 heures sur 24 et 365 jours par an, qui ne dépend ni du climat, ni des saisons, ni du jour ou de la nuit.

Nous avons donc sous les pieds une réserve d’énergie quasi inépuisable, car réapprovisionnée en permanence ! De plus, elle permet d’être indépendant au niveau énergétique par rapport à un pays tiers, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui avec les énergies fossiles.

Il existe deux modes d’exploitation de la chaleur du sous-sol : la production de chaleur et la production d’électricité. 
 


Lire la suite →