Le « tout numérique », avantage ou inconvénient ?

Le numérique peut être une solution pour réduire les déplacements, faciliter les échanges, améliorer la gestion des villes et accéder à de nombreux services.

Pourtant derrière ces avantages se cachent aussi des inconvénients : nous possédons de plus en plus d’équipements et d’objets connectés, notre consommation d’électricité augmente tout comme le temps passé derrière les écrans.

Quelques chiffres marquants

  • 89 % des Français utilisent Internet dont 80 % tous les jours, en moyenne 18 h par semaine.
  • 5 à 10 h : le temps passé chaque semaine à regarder des vidéos et des films sur internet, 14 h/semaine pour les jeunes.
  • En 1 heure, 10 à 12 milliards d’emails sont échangés dans le monde (hors spam).
  • 15 000 km : c’est la distance moyenne parcourue par une donnée numérique (email, téléchargement, vidéo, requête web…).

4 %

des émissions mondiales de gaz à effet de serre sont dues au numérique

x 2

Ces émissions pourraient doubler d’ici 2025

Les impacts du numérique sur l’environnement

Des pollutions dues à la fabrication

Pour fabriquer des appareils numériques, il faut utiliser beaucoup de matières premières (dont certaines sont précieuses) et de l’énergie dont la combustion rejette du CO2.

80 %

des émissions de gaz à effet de serre du numérique proviennent de la fabrication des terminaux

Il faut environ 50 à 350 fois son poids en matière pour produire un appareil électrique. Par exemple, la fabrication d’un ordinateur de 2 kg, c’est 588 kg de matières premières mobilisées ! C’est aussi 114 kg de CO2 sur les 156 kg de CO2 émis sur son cycle de vie.

Plus un appareil est petit, plus sa fabrication est complexe et plus son impact sur l’environnement est grand.

Source : ADEME

Tous nos appareils numériques nécessitent des composants issus de minéraux. L’extraction de ces matières premières pour la fabrication des outils numériques épuise les ressources de la planète. Parmi les principales ressources qui composent nos appareils, on retrouve souvent :

  • des métaux ferreux et non ferreux comme le cuivre, l’aluminium, le zinc, l’étain, le chrome ou encore le nickel
  • des métaux précieux comme l’or, l’argent, le platine, le palladium
  • des terres rares et métaux spéciaux comme l’europium, l’yttrium, le terbium, le gallium, le tungstène, l’indium, le tantale…
  • d’autres substances comme le magnésium, le carbone, le cobalt, le lithium…
  • du plastique et des matières synthétiques
  • du verre et céramique

Le saviez-vous ?

Pour fabriquer un smartphone, 70 matériaux différents, dont 50 métaux (notamment des métaux rares) sont nécessaires ! L’exploitation des mines conduit à la destruction d’écosystèmes et à de multiples pollutions de l’eau, de l’air et des sols.

Infographie - Quatre tours du monde pour fabriquer un smartphone (transcription ci-après)

Lire la transcription détaillée de l’infographie « Étapes de la construction d’un smartphone »

Pour aller plus loin

Infographie – Le numérique : quels impacts environnementaux ?

Quels sont les impacts environnementaux du numérique ? Comment faire pour les limiter ? Cette infographie vous explique tout !

Consulter l’infographie

Infographie – Les métaux : des ressources qui pourraient manquer ?

Les métaux font partie de notre quotidien. Ils sont si stratégique que l’état de leurs réserves à travers le monde est scruté avec attention.

Consulter l’infographie

Des pollutions dues à l’utilisation

Une fois entre nos mains, les appareils numériques ne cessent de consommer de l’électricité :

  • on les laisse allumés en permanence
  • on multiplie les recherches internet
  • on laisse plein d’onglets ouverts sur nos navigateurs
  • on envoie des messages, des photos et des vidéos en quantité de plus en plus importante
  • on utilise énormément le streaming pour regarder des vidéos
  • on stocke beaucoup de données sur le cloud et cela demande de faire fonctionner de plus en plus de data center

Et n’oublions pas que seule une partie de ces équipements est recyclable ! Encore faut-il qu’ils soient rapportés en magasins ou en déchèteries.

Pour en savoir plus sur l’impact du numérique sur l’environnement, consultez la vidéo ci-dessous.

L’impact du numérique sur l’environnement
Durée : 2:35

Pour aller plus loin

Simulateur – ImpactCO2

Découvrez l’impact sur le climat de certains usages numériques et comparez leurs empreintes carbones avec l’outil impactco2.

Un coût humain très important

L’extraction des matières premières et la fabrication sont souvent localisées dans des pays où les conditions de travail sont très difficiles et ne respectent pas toujours les droits humains fondamentaux.

Des conflits se créent notamment à cause du partage des ressources :

  • au Chili, en Argentine et en Bolivie, l’utilisation massive de l’eau pour fabriquer le lithium (un métal présent dans les batteries de smartphones) créée des conflits avec les populations locales. L’eau vient à manquer et menace la survie des êtres humains ;
  • l’extraction de certains minerais cause aussi des conflits. Ces « minerais de sang » (étain, tantale, tungstènes et or) présents dans nos smartphones sont sources de conflits armés, menaçant les populations locales.

Les règles du numérique responsable

Bien choisir ses appareils

  • renseignez-vous pour choisir le bon produit, évolutif, facile à démonter et réparable
  • achetez en fonction de vos besoins, pas trop grand ou trop dimensionné
  • évitez de multiplier les appareils
  • achetez des appareils reconditionnés dès que possible. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter l’infographie Pourquoi préférer un smartphone reconditionné ?
  • l’emprunt et la location sont d’excellentes alternatives à l’achat, même pour les appareils du quotidien : téléphones, ordinateurs… des coopératives proposent à la location des appareils plus durables et réparables. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site longuevieauxobjets.gouv.fr.

Il existe des labels environnementaux pour vos appareils électroniques pour vous aider à choisir le produit le plus respectueux de l’environnement.

LabelAppareils concernésSignification
Logo - EPEAT Ordinateurs et écransÉconomes et durables, au moins 65 % des composants du produit sont recyclables ou réutilisables.
Absence ou limitation de certaines substances dangereuses pour la santé.
Logo - EPEAT Ordinateurs et imprimantesÉconomes et réparables, certaines pièces du produit sont facilement remplaçables.
Absence ou limitation de certaines substances dangereuses pour la santé.
Logo - EPEAT Ordinateurs, imprimantes, téléphones portablesÉconomes et réparables, la batterie est facilement remplaçable et/ou recyclable.
Absence ou limitation de certaines substances dangereuses pour la santé.
Logo - EPEAT Ordinateurs, écrans, tablettes et téléphones portablesÉconomes, recyclables, réutilisables ou réparables, résistants dans la durée.
Absence ou limitation de certaines substances dangereuses pour la santé.
Logo - EPEAT Télés, tablettes et téléphones portablesÉconomes, réparables, résistants dans la durée.
Tableau des labels, appareils concernés et leur signification

L’indice de réparabilité permet également d’identifier les produits plus facilement démontables et réparables. Pour en savoir plus, consultez le site indicereparabilite.fr

Garder le plus longtemps possible ses appareils

La pollution du numérique passe d’abord par la fabrication des appareils, évitez donc de remplacer des équipements qui fonctionnent encore

Le saviez-vous ?

Passer de 2 ans à 4 ans d’utilisation avant de remplacer vos appareils électroniques permet de diminuer leur impact écologique de 50 % !

Des tips utiles à rappeler pour tous les appareils numériques :

  • les protéger, en utilisant une housse pour son ordinateur, une coque et un film de protection pour son smartphone
  • les nettoyer régulièrement en vidant tous les fichiers et applications non utilisées
  • éviter la surchauffe, en ne les laissant pas au soleil ou près de sources de chaleur
  • ne pas bloquer les systèmes d’aération. Par exemple ne pas installer son ordinateur portable sur une couette
  • ménager la batterie, en optant pour charge alternée, en la maintenant entre 20 % et 80 %, en favorisant le mode « économie d’énergie », en ne la laissant pas charger toute la nuit

Donner ou revendre les appareils dont on ne se sert plus

Des millions de smartphones dorment dans des tiroirs ! Ils pourraient pourtant être utiles à d’autres ou être recyclés. Et cela est vrai pour tous les équipements numériques.

Pour faire le point sur toutes les solutions, consultez l’infographie Je donne une seconde vie à mes équipements numériques.

Recycler les appareils qui ne fonctionnent plus

Métaux, minéraux, plastiques et d’autres composants peuvent être récupérés et valorisés pour fabriquer de nouveaux objets. Il est important de déposer vos appareils inutiles dans un bac de collecte en magasins ou en déchèterie. Pour les téléphones portables, vous pouvez les envoyer par la post en suivant les consigner du site jedonnemontelephone.fr.

Pour trouver toutes les bonnes adresses autour de chez vous  Que faire de mes déchets ?

Le saviez-vous ?

Les magasins ont l’obligation de reprendre l’ancien appareil lorsqu’on achète un appareil neuf en remplacement (et même sans rachat en contrepartie pour les petits appareils comme les smartphones, dès lors que la surface de vente est d’au moins 400m2).

– de 5 %

des téléphones sont collectés pour être recyclés

Limiter la consommation d’électricité

  • ne laissez pas vos appareils allumés ou en veille prolongée (exemple : console de jeux)
  • fermez, quand vous le pouvez, l’interrupteur d’alimentation de votre box et télévision
  • limitez le nombre d’onglets ouverts lors d’une recherche internet
  • désactivez les fonctions Wi-Fi, Bluetooth, actualisation en arrière-plan, et localisation sur votre téléphone ou tablette lorsque vous ne vous en servez pas
  • privilégiez les SMS aux MMS ou aux messageries instantanées sur les réseaux sociaux
  • désactivez les notifications et mises à jour automatiques des applis dont vous ne servez pas
  • réglez, lorsque c’est possible, votre smartphone et ordinateur en mode « économies d’énergie » et diminuez la luminosité de l’écran
  • déconnectez et reposez-vous en vous fixant des plages horaires pour consulter vos emails, messages, réseaux sociaux

Adopter de nouveaux réflexes

  • ne multipliez pas l’envoi d’email et faites attention à ce qu’ils ne soient pas trop lourds
  • désabonnez-vous des newsletters que vous ne lisez pas
  • ne conservez que ce qui est utile et stockez le minimum en ligne, sur le Cloud, et désactivez la synchronisation automatique
  • nettoyez régulièrement vos fichiez et emails stockés en ligne ou sur vos appareils
  • optimisez vos recherches internet : utilisez l’historique de navigation, la barre des favoris ou ciblez votre demande en utilisant des mots-clés précis
  • regardez des vidéos en ligne en basse résolution et désactivez la lecture automatique
  • écoutez de la musique téléchargée ou sur des plateformes audio plutôt que des clips

Partager les bons plans autour de vous

Vous pouvez afficher les conseils de l’ADEME et les bons gestes dans votre établissement scolaire, votre campus ou votre entreprise en téléchargeant et en imprimant cette exposition.

Infographie - Et si on changeait notre vie en ligne ? (transcription ci-après)

Lire la transcription détaillée de l’infographie « Et si on changeait notre vie en ligne ? » (PDF – 54 ko)

Pour aller plus loin

Guide – En route vers la sobriété numérique

Les effets indésirables liés à l’explosion des usages numériques sont nombreux. Ce guide vous explique comment profiter du numérique tout en gardant le contrôle.

Consulter le guide

Infographie – Pollution numérique : du clic au déclic

Nos écrans masquent la grande quantité de pollution engendrée pour fabriquer nos précieux équipements Comment ? Pourquoi ? On vous explique tout.

Consulter l’infographie

Guide – Longue vie à notre smartphone !

Découvrez comment conserver plus longtemps votre smartphone et ainsi, réduire votre impact écologique.

Consulter le guide

Site – La Bible de l’entretien des objets

Pour éviter les pannes et que vos objets s’abîment rapidement, découvrez ces conseils d’entretien !

Aller sur le site

Carte – Les Bonnes adresses pour mieux consommer

Grâce à la carte interactive des Bonnes Adresses, vous pouvez trouver une multitude de produits en seulement quelques clics !

Consulter la carte

Chatbot – Le Diagnostiqueur de pannes

Le Diagnostiqueur de pannes, un chatbot qui permet d’identifier l’origine des pannes les plus courantes d’un grand nombre d’appareils.

Découvrir le chatbot