Le jour du dépassement

Partager

Le jour du dépassement, c’est le jour où la Terre a consommé toutes les ressources naturelles qu'elle peut produire en un an. Il est calculé par le Global Footprint Network.

Certaines ressources sont renouvelables comme l’eau, l’halieutique, les sols et la biomasse, mais la surexploitation perturbe leur renouvellement. Des ressources non renouvelables comme les minerais, les métaux et les hydrocarbures s’épuisent de plus en plus rapidement.

La révolution industrielle a marqué un vrai tournant dans nos modes de vie : l’exploitation des ressources naturelles est devenue massive. De plus, les ressources naturelles sont inégalement réparties, et inégalement consommées. Leur extraction génère une pollution sans précédent, et fait l’objet de crises et de conflits à travers le monde.

En un siècle, l’exploitation de ces ressources est passée de 6 milliards de tonnes à 90 milliards. Si l’on poursuit la tendance, on pourrait atteindre les 220 milliards d’ici 2050 !

Le défi est donc de répondre aux besoins de tous dans la mesure des moyens de notre planète. Pour matérialiser l’enjeu, un indicateur est publié tous les ans : le jour du dépassement. Il arrive de plus en plus tôt dans l’année. En 2020, le jour dépassement a été atteint le 22 août alors qu’il a eu lieu le 29 décembre en 1970.

Quelques chiffres

  • En 2020, il faudrait 1,6 planètes pour répondre aux besoins de l’humanité.
  • L’exploitation des ressources a été multipliée par 15 en un siècle
  • 80 % de la couverture forestière mondiale originelle ont été abattus ou dégradés
  • 60 % des sols mondiaux sont dégradés
  • L’extraction et le traitement des ressources naturelles sont responsables de 90 % de la perte de biodiversité