Gardez le cap écolo en vacances

Partager

Travis Yewell / Unsplash

Voici quelques bons conseils à respecter !

  • On voyage léger : en avion, en train ou en voiture, il faut réduire les bagages au maximum, car la consommation de carburant augmente selon le poids transporté.
  • On choisit un hébergement responsable (séjour chez l'habitant, échange d'habitat, camping, établissement écolabellisé, etc.).
  • On privilégie les transports en commun locaux, la marche ou le vélo au scooter et à la voiture. 
  • On modère sa consommation d’eau et d’énergie en préférant les douches aux bains, en ne laissant pas branchés ses appareils, en utilisant des produits avec des logos environnementaux, etc.
  • On pense à trier ses déchets et on ne dénature pas l'environnement local en y laissant ses ordures !
Si on part à l’étranger, le programme des Nations unies pour l’environnement a préparé un « passeport vert » qui nous aide à ne rien oublier.

Oui aux loisirs « zéro impact »

Certains loisirs ont plus d’impacts négatifs sur l’environnement que d’autres. Par exemple, les activités motorisées, jet-ski, enduro, sont bruyantes et polluantes. D’autres, comme le golf ou même les piscines nécessitent l’utilisation de produits chimiques, pesticides et désinfectants.

De plus en plus d’événements, comme des festivals ou des compétitions de sport, sont organisés en tenant compte de critères environnementaux (tri des déchets, gobelets consignés, toilettes sèches, incitation au voyage en train ou covoiturage, etc.). Découvrez l'affiche des 10 actions pour un sport plus vert.

 

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le dossier Des vacances d'été durables.