Sensibiliser les festivaliers, c'est primordial !

Partager

We Love Green / Sab's connexion

Comprendre, connaître, apprendre

Un écofestival est aussi un lieu de sensibilisation et de partage. En plus de la scène musicale, certains festivals, comme le Reggae sun ska en Aquitaine, proposent de nombreux stands tenus par des associations culturelles, environnementales, humanitaires, voire des entreprises.

Lors du festival du Cabaret vert, un grand village associatif est organisé pour découvrir plus de 40 associations environnementales, culturelles, ou encore humanitaires !

Chaque organisation propose des activités et des temps d’échanges pour expliquer les impacts des activités humaines sur l’environnement. Le stand « La ruche qui dit oui » de We Love Green proposait aux festivaliers de planter des herbes aromatiques dans des petits pots et de les emporter pour les replanter chez soi. Un bon moyen de sensibiliser les participants à la vente directe des produits bio du producteur au consommateur.

Le « conscious food program », c’est quoi ?

À l’occasion de l’année de la lutte contre le gaspillage alimentaire, le festival We Love Green avait mis en place un programme spécifique pour sensibiliser les spectateurs comme les professionnels au gâchis alimentaire !

Pour cela, une série de conférences et d’animations ont présenté :

  • le partage de recettes « anti-gaspi » ;
  • l’agriculture urbaine grâce à un atelier pédagogique ;
  • les emballages comestibles via une exposition.

Certains des stands ont cuisiné avec des légumes dits « moches », ces légumes qui n’ont pas la norme acceptée pour parvenir jusqu’au magasin et qui sont donc jetés !

Sensibiliser les festivaliers à leur alimentation, c’est important. Et c’est encore plus facile quand on leur prépare des smoothies bio et avec des fruits et légumes de saison !

Enfin, éviter le gaspillage alimentaire, c’est aussi ne pas jeter la nourriture non consommée à la fin du festival. Pour cela, We Love Green distribue les invendus et les surplus gratuitement à des associations caritatives.

Les organisateurs de We Love Green sont même allés plus loin en récupérant les huiles de friture pour produire un biogaz.