Le rôle des sols dans la lutte contre le changement climatique

Partager

Le sol stocke plus de carbone que l’atmosphère

Entre 1 500 et 2 400 milliards de tonnes de carbone sont stockées dans la matière organique enfouie dans le sol partout dans le monde soit deux à trois fois plus que dans l’atmosphère.
La préservation des sols riches en carbone (zones humides, forêts, prairies permanentes…) et l’accroissement des teneurs en matières organiques dans les sols agricoles représentent donc un véritable enjeu dans la lutte contre le changement climatique.

Comment les sols capturent le carbone ?

En prélevant le CO2 de l’air via la photosynthèse, une plante absorbe du carbone. Lorsqu’elle perd ses feuilles, ses fleurs, ses fruits, ses racines... ou qu’elle meurt, elle se décompose et restitue ce carbone sous forme de matières organiques. Celles-ci sont enfouies dans le sol au fil du temps, fragmentées et minéralisées (ou respirées) par les organismes qui le peuple. Cette minéralisation libère des nutriments pour les plantes et également du CO2. La quantité de carbone présente dans le sol résulte donc d'un équilibre entre les restitutions des matières organiques par les plantes et la respiration par les organismes. De manière générale, l'augmentation des restitutions de matières organiques permet d'augmenter la quantité de carbone dans le sol. 

Pour en savoir plus sur le rôle du sol dans la régulation du climat, parcourez la BD en ligne « Planetman est tout sol ».

Pour en savoir plus