Comment se déplacer pour limiter l’impact sur notre planète ?

Partager

Pour les petits trajets : la marche et le vélo

La moitié des trajets font moins de 5 km. En ville, 40 % des trajets quotidiens en voiture font même moins de 3 km ! Pourtant on estime que les trajets de moins de 3 km sont plus rapides en vélo qu’en voiture.

Si votre établissement scolaire est à moins de 5 km de votre domicile, vous mettrez moins de 20 minutes à pieds avant d’arriver en classe. En plus, c’est bon pour la santé !

Le plan vélo
Depuis décembre 2018, les pouvoirs publics redoublent d’efforts pour aider les cyclistes : plus de pistes cyclables, des espaces réservés aux vélos aux feux tricolores, des informations plus facilement accessibles sur les réseaux cyclables, les vélos en libre-service...

Pour les trajets plus longs : les transports en commun

Le vélo et la marche ne sont peut-être pas possibles pour certains d’entre vous : trajet trop long, parcours trop vallonné, pas de pistes cyclables à côté de chez vous… Vous pouvez alors regarder du côté des transports en commun. Prendre les transports en commun permet de limiter la pollution de l’air et l’émission de gaz à effet de serre. Le plus ? L’abonnement est souvent moins cher pour les jeunes et les étudiants !

Mixer les moyens de transport

Pour un trajet sur-mesure, vous pouvez également utiliser plusieurs moyens de transport. Dans certains trains, vous pouvez amener votre vélo ou votre trottinette avec vous. Aux abords des gares, il y a souvent des trottinettes ou des vélos en libre-service. Pratique pour les derniers kilomètres !

Et si la voiture est indispensable, essayer au maximum de la partager. Pour aller faire du sport, partir en vacances, et même pour tous les jours, faire du covoiturage devient de plus en plus facile grâce à Internet.