Le tourisme durable, c’est possible !

Partager

0 Commentaire

Partager

On entend souvent parler d’écotourisme, d’écovolontariat, de tourisme équitable, de tourisme solidaire… Ces nouvelles formes de tourisme concilient vacances et préservation de notre planète.

Bonne nouvelle, la pratique du tourisme durable est très facile d’accès grâce à de petites actions qui peuvent sensiblement changer les choses.

Réfléchir à sa destination de vacances 

  • penser à bien choisir son mode de transport, éviter l’avion et la voiture et préférer le train ou le covoiturage ;

  • si vous ête obligés de prendre la voiture, pensez à quelques aménagements pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre : éviter le surnombre de bagages, les heures d’affluence (et les bouchons qui vont avec) et penser à l’écoconduite ;

  • privilégier un hébergement qui porte un label environnemental comme l’Écolabel européen ou La Clef Verte. Retrouvez les labels environnementaux sélectionné par l'ADEME dans la catégorie « hébergement ».

Devenir écoresponsable et protéger ses futures vacances

Une fois sur place, quelques gestes simples deviennent les habitudes du vacancier responsable :

  • surveiller la qualité de l’eau avant de vous baigner. Vous pouvez la vérifier en temps réel ! ;
  • prendre soin des espaces naturels sur la plage et en mer (sable, corail…).

Et :

  • choisir des produits moins emballés pour limiter la quantité de nos déchets ;
  • trier et recycler vos déchets ;
  • ne rien jeter dans la nature (champs, cours d’eau, plages…), sur le trottoir, dans les WC… ;
  • acheter des lessives respectueuses de l’environnement.

Pour se rappeler de tout cela, pensez au green passeport !

Et pour les loisirs nautiques ?
Tenté par un cours de natation, de surf, de planche à voile, de scooter de mer, de plongée, etc ?
Voici des conseils pratiques pour assurer la préservation de la mer qui offre tant d’opportunités ludiques et sportives !

Focus sur le nettoyage des ordures sur les plages

Le nettoyage des ordures modifie ou déstabilise le cycle naturel des plages. Les engins ramassent uniquement les macro-déchets, laissant les micro-déchets sur place. Mais ils embarquent avec eux des écosystèmes naturels entiers : un mélange de débris de sable, de bois, d’algues et de petits crustacés. Pourtant, ces éléments naturels protègent les plages des vagues, de la montée des eaux et de l’érosion. Ils sont aussi des lieux de reproduction et d’approvisionnement en nourriture.

Découvrez la liste des prochaines collectes des Initiatives océanes de Surfrider.

Le saviez-vous ?

2018 etait l’année internationale des récifs coralliens. S’ils n’occupent que 0,2 % de la surface des océans, les récifs coralliens abritent en revanche 30 % des écosystèmes marins et constituent les plus grandes constructions biologiques du monde. Un seul kilomètre carré de récif réunit autant d’espèces que la totalité des côtes françaises. Source : Sciences et Avenir — 24 janvier 2018

Pour aller plus loin, vous pouvez également participer au « éco week-end dédié à la protection du littoral et des océans », grâce aux journées de nettoyage de la fondation Surfrider Foundation : les Initiatives océanes.

    Découvrez les bornes de montée des eaux (PDF - 1.13 Mo)

    Pour en savoir plus :

    Commentaire (0)