Un indicateur de la surexploitation des ressources : le jour du dépassement

Partager

The new york public library

Il indique tous les ans la date où nos besoins dépassent le volume de ressources que la planète peut régénérer en une année.

En 2020, cette date était le 22 août alors qu’en 1970, elle tombait le 29 décembre !

Notre mode de vie consomme de plus en plus de ressources. Aujourd’hui, il faudrait 1,6 planète pour répondre aux besoins de l’humanité !

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le dossier du site L'info durable.

Pourquoi utilisons-nous autant de ressources naturelles ?

Nous exploitons beaucoup de ressources pour satisfaire tous nos besoins. L’exploitation des ressources a été multipliée par 15 en seulement un siècle.

Certaines ressources sont renouvelables comme l’eau, l’halieutique (les ressources de la mer), les sols et la biomasse, mais la surexploitation perturbe leur renouvellement. Les ressources non renouvelables comme les minerais, les métaux et les hydrocarbures s’épuisent de plus en plus.

Avec la révolution industrielle, l’exploitation des ressources naturelles est devenue massive. Leur extraction génère une pollution sans précédent : 80 % de la couverture forestière mondiale originelle a été abattue ou dégradée, 60 % des sols mondiaux sont dégradés, l’extraction et le traitement des ressources naturelles sont responsables de 90 % de la perte de biodiversité… Elle est aussi à l'origine de crises et de conflits à travers le monde.

En un siècle, l’exploitation de ces ressources est passée de 6 milliards de tonnes à 90 milliards ! Mais si l’on poursuit la tendance, on pourrait atteindre les 220 milliards d’ici 2050 !

Le défi est donc de répondre aux besoins de tous dans la mesure des moyens de notre planète. Pour y parvenir, les pouvoirs publics, les entreprises, la société civile et les citoyens vont devoir redéfinir ce que l’on entend par « progrès » et faire preuve d’inventivité pour transformer les choix, les modes de vie et les comportements des individus.