Comment préparer un Noël écologique ?

Partager

0 Commentaire

Un repas écologique de chef ?

Oui, c’est possible ! Puisque l’alimentation représente 25 % des émissions de gaz à effet de serre en France, voici quelques gestes simples pour réduire nos impacts de fin d’année :

  • utiliser des produits locaux et de saison ;
  • privilégier la viande de qualité et le végétal (légumes, féculents, légumineuses) ;
  • éviter le gaspillage alimentaire.

Mais aussi, pensez à éviter de surdoser la nourriture pour chacun des invités. Même pour les fêtes, pas besoin de trois entrées, deux plats, trois desserts… car on ne mangera pas tout !

Pour aller plus loin, on peut aussi mettre la main à la pâte en proposant des recettes écofriendly pour les repas de fin d’année. Elles peuvent même venir de grands chefs !

Ainsi, suivez les conseils de François Pasteau, président de l’association « Bon pour le climat », qui nous propose ses recettes de fête qui limitent les émissions de gaz à effet de serre :

  • tarte de légumes d’ici entre cuits et crus ;
  • nage de céleri et carottes à l’orange et au pistou, poêlée de noix de Saint-Jacques ;
  • rouleaux printaniers de lapin, sauce mirin, salade de pourpier ;
  • filet de vieille, fondue d’épinards et carottes à l’orange et citron confit ;
  • wok de légumes de saison et volaille du Gâtinais ;
  • poire rôtie à l’orange.

Cela vous a ouvert l’appétit ? Découvrez comment élaborer ces recettes de Noël !

Sans sapin et sans décoration, c’est pas vraiment Noël !

On le sait, la décoration nous fait vraiment entrer dans l’atmosphère de Noël. M ta Terre vous donne les astuces pour conjuguer décoration soignée et respect de l’environnement.

Mon beau sapin, roi des forêts !

Chaque année, 6,5 millions de sapins de Noël sont vendus en France. Mais contrairement à l’idée reçue, nos sapins de Noël ne contribuent pas à la déforestation. Spécialement cultivés pour l’occasion sur des parcelles spécifiques, aucun d’entre eux n’est en effet coupé en forêt.

Une forêt de labels pour bien choisir son sapin naturel

Logo Plante Bleue

La certification Plante Bleue : rassemble des horticulteurs et pépiniéristes engagés dans une démarche de production respectueuse de l'environnement.

Logo MPS ABC

Le label MPS : évalue l’impact environnemental des productions, en prenant en compte les consommations d’engrais, d’énergie, d’eau, de produits de protections des récoltes (insecticide, fongicide, herbicide…), la consommation de CO2 de la production…

Label Certifié PEFC

Le Label PEFC : garantit au consommateur que le produit qu’il achète est issu de sources responsables et qu’à travers son acte d’achat, il participe à la gestion durable des forêts.

Logos Agriculture biologique

AB : permet d’identifier les produits issus de l’Agriculture Biologique.

Un sapin naturel avec ou sans flocage ?

Depuis plusieurs années, les sapins recouverts de neige artificielle, colorés en bleu, vert, rouge… sont proposés à la vente. Ce n’est malheureusement pas très écologique.

Une fois les fêtes passées, à cause des produits chimiques qui recouvrent ses branches, votre sapin ne pourra pas être composté ou broyé pour servir de paillage dans les jardins et il n’aura donc pas de seconde vie… Il sera incinéré avec les ordures ménagères.

Mieux vaut donc choisir un sapin naturel sans flocage.

Le sapin artificiel… En plastique, en bois ou fait-maison ?

Un sapin artificiel en plastique (fabriqué à partir de pétrole et majoritairement en Asie) n’a d’intérêt que si vous le conservez longtemps, dans l’idéal au moins 20 ans.

Bonne nouvelle ! On peut désormais se passer de plastique… Des sapins en bois sont de plus en plus proposés à la vente. À ressortir chaque année et donc durable, ce sapin en bois peut lui aussi être certifié PEFC et donc fabriqué à partir d’un bois issu de forêts gérées de façon durable…

Enfin, si le cœur vous en dit, vous pouvez démontrer vos talents et votre créativité. Le DIY (DO IT YOURSELF) est en plein boum et concerne aussi les sapins. En version murale pour ne pas prendre de place si votre logement est petit. En papier pour les plus habiles de leur main. Ou en empilement : de planches ou de tout autre matériau de récupération… Effet sensationnel garanti !

Comment décorer son sapin de Noël ?

Même si la magie de Noël dépend aussi des décorations, quelques-unes sont à éviter :

  • la neige artificielle et les peintures qui recouvrent les branches de certains sapins contiennent des produits chimiques qui libèrent des particules polluantes dans notre air intérieur si magique de Noël ;
  • l’achat de nouvelles décorations.

Pour un Noël magique, il vous suffit de privilégier l’achat de guirlande lumineuse disposant d’ampoules LED. Cela permet d’économiser jusqu’à 95 % des consommations énergétiques liées aux illuminations de Noël.

Pourquoi ne pas fabriquer vous-mêmes vos décorations à l’aide de tutoriels en ligne ?

Vous pouvez par exemple utiliser des boîtes de céréales et un peu de peinture, de la pâte à sel, le côté métallisé des briques de lait, du liège, des pommes de pin, etc.

Commentaire (0)