Pourquoi notre air est-il pollué ?

Paru en novembre 2016

Partager

0 Commentaire
Roland Bourguet / ADEME

Quels polluants faut-il surveiller ?

Savez-vous qu'il existe des polluants naturels et des polluants artificiels ? Comment faire pour réduire ces pollutions ? 

Ce dossier vous explique tout !

Polluants : leurs origines

Partager

Christian Weiss / ADEME

 

 

On distingue les polluants naturels et les polluants générés par les activités humaines. Ils ont un impact sur notre environnement et sur notre santé. Tour d'horizon de ces polluants et de leurs origines !

 

 

Les polluants naturels

Gaz ou particules, ils sont émis par :

  • les volcans, qui envoient dans l’atmosphère d’énormes quantités de gaz et de particules ;
  • les plantes qui produisent des pollens, dont certains peuvent entraîner des allergies ;
  • la foudre qui émet des oxydes d’azote et de l’ozone ;
  • l’érosion qui produit des poussières. Transportées par le vent, elles peuvent parcourir de très longues distances.

Les polluants générés par les activités humaines

Il existe un nombre important de polluants. Les particules, les oxydes d'azote, les composés organiques volatils (COV) et l'ozone sont aujourd'hui les polluants les plus préoccupants.

Les particules

On étudie les plus petites particules de notre atmosphère car elles ont des effets importants sur notre santé, et sur l'environnement en général. Une particule fine a une taille inférieure de 0.001 millimètre, soit 5 fois plus petite qu’un cheveu ! Elle est si petite qu’une fois dans l’air, elle peut parvenir jusqu'à nos bronches : elle est dite "inhalable".

Ces particules sont émises par les véhicules lorsqu’ils brûlent leurs carburants. Et ces émissions sont plus importantes en zone urbaine où vit 80 % de la population. On émet également des particules lors de la combustion du bois, soit dans les chauffages au bois soit lorsqu’on brûle nos déchets verts. Elles peuvent aussi apparaître à la suite de réactions entre polluants dans l’atmosphère.

NO, NO2... Késako ?

Comme pour le soufre, les oxydes d’azote - qu’on appelle NOx et qui regroupe le monoxyde d’azote (NO) et le dioxyde d’azote (NO2) - sont des gaz émis par les voituresles gazinièresles chauffe-eaules chauffages au boisla fumée de tabac... En zone urbaine, on observe souvent un pic de pollution vers 9h lorsque le trafic est le plus intense.

Les COV (composés organiques volatils)

En réagissant avec les oxydes d’azote et sous l’effet de la chaleur, les COV contribuent à la formation d’ozone dans notre atmosphère.

De nombreux matériaux de construction, de décoration et les produits d’entretien libèrent des COV dans nos habitats. C’est pour cela qu’il est important d’aérer souvent nos logements. Parmi ces COV, le benzène, cancérigène, est émis principalement par le chauffage au bois, les transports, la fumée de tabac, la cuisson des aliments…  Il contribue à la formation dans l’atmosphère d’autres polluants, comme les NOx, encore eux !

Trop d’ozone… alors qu'il y a un trou dans la couche d’ozone ?!

L’ozone (O3), naturellement présent dans l’atmosphère, peut être bon ou mauvais en fonction de l’endroit où il se trouve :

  • dans la troposphère (de la surface à 10 km de hauteur), l’ozone est un polluant secondaire fabriqué par une réaction chimique entre les oxydes d'azote et les COV, sous l’effet de la chaleur ;
  • dans la stratosphère (de 10 à 50 km de la surface terrestre), il forme la couche d’ozone, qui absorbe une partie des rayons UV du Soleil, ce qui a permis à la vie de se développer hors des océans.

 

D'autres polluants ont également des impacts sur la santé et l'environnement

Un POP, c'est quoi ?

C’est une jolie appellation pour un polluant qui l’est beaucoup moins ! En effet, ces Polluants Organiques Persistants sont nocifs pour notre santé et notre environnement car ils y demeurent longtemps et parcourent de longues distances, ce qui leur permet de contaminer de très larges zones.

En plus, la quantité de POP augmente à chaque maillon de la chaîne alimentaire car ils sont persistants dans les organismes vivants : lorsque le poisson qu’on mange contient des POPs dans son organisme, on stocke à notre tour ces POPs dans nos organismes ! 

Les métaux lourds

Les 4 métaux les plus réglementés sont le plombl'arsenicle cadmium et le nickel qui sont classés cancérigènes par l'Union européenne. Il est donc important de surveiller leur taux dans notre atmosphère ! Produits naturellement, ils sont aussi générés par les activités humaines, et notamment l’incinération de nos déchets, les usines métallurgiques...

Les HAP (hydrocarbures aromatiques polycycliques)

Les HAP sont des molécules qui contiennent entre autres des atomes de carbone et d’hydrogène (et avec un agencement d’atomes précis). Ils sont émis principalement par le chauffage au bois et le transport routier.

Ça sent le soufre ?

Polluant gazeux, le dioxyde de soufre – SO2 – est émis par différentes activités humaines : nos voitures, nos installations de chauffage, les grandes chaufferies des villes

Le monoxyde de carbone

Gaz inodore, incolore et toxique, le monoxyde de carbone – ou CO – est dangereux (voire mortel s’il est respiré en quantité très importante). Il est principalement produit par des chaudières ou des poêles mal réglés mais aussi par nos voitures.

 


Lire la suite →

Commentaire (0)