Comment rester à la mode tout en étant eco-friendly ?

Partager

0 Commentaire

En consommant mieux

Mais comment faire ?

  • Commencez tout simplement par lire les étiquettes. « Petit geste simple sans importance », vous allez dire, mais bien au contraire ! Il est très important de savoir d’où vient le produit pour se rendre compte du chemin qu’il a pu parcourir ;
  • Privilégiez les vêtements en coton biologique. Attention, un nouveau label très utilisé par les industriels est apparu récemment : Better Cotton Initiative. Ce label est facile à obtenir et est moins exigeant que les autres labels présentés sur cette page. Il ne signifie pas que votre vêtement est en coton biologique !
  • Achetez des vêtements et des chaussures qui portent des labels environnementaux : Écolabel européen, Demeter, Écocert, Nordic ecolabel, Gots, Bioré, Max Havelaar ;
  • Choisissez des marques qui s’engagent : Veja, les chaussures écoconçues d’Ector, Kavat, ou encore Joha ;  
  • Préférez les vêtements non délavés, non teints… les couleurs naturelles, quoi !
  • Laissez-vous tenter par les fripes, les vêtements de seconde main. Cela coûte moins cher et permet surtout de ne pas avoir à recréer de matière. Nous vous le conseillons notamment pour les fourrures (si vraiment vous voulez une vraie comme votre grand-mère ! Sinon vous pouvez toujours acheter une fourrure synthétique). Des applications sont désormais spécialisées dans la revente d’articles de seconde main. Ainsi, en un clic, de nouveaux vêtements viennent embellir votre garde-robe ;
  • Préférez les vêtements et chaussures en matières recyclées ;
  • Louez vos vêtements pour les grands événements, ou pourquoi pas pour votre prochaine soirée ;
  • Inspirez vous des blogueurs qui prônent la mode éthique et faites circuler l’information auprès de vos amis et familles (n’oublions pas le pouvoir des réseaux sociaux !) ;
  • Prenez soin de vos vêtements, chaussures, sacs, ou ceintures en les réparant et favorisez la réutilisation en achetant des vêtements de qualité qui vieilliront mieux ;
  • Entretenez vos vêtements de façon responsable en utilisant des produits bons pour la planète et bons pour nous ;
  • Cerise sur le gâteau ? Pourquoi ne pas participer à la Fashion revolution le 24 avril prochain ? On vous laisse méditer !

En lavant moins, mais mieux

Ce n’est pas une nouvelle, qui dit « laver », dit « utiliser de l’énergie et des lessives chimiques ».

La moitié des impacts des vêtements sur l’environnement est dû à leur entretien ! En effet, le lavage libère des microparticules de plastique qui finissent dans les eaux usées. Ces microparticules ne se dégradent pas dans les stations d’épuration et finissent dans les océans.

Mais qu'est ce qu'on peut faire ?

  • Laver moins : un jean, un pull, une jupe portés un jour ne sont pas sale !
  • Laver à 30°C ou 40°C afin de réaliser des économies d’énergie ;
  • Utiliser des lessives portant l’Écolabel européen ;
  • Éviter les lessives et adoucissants fortement parfumés ;
  • Éviter le nettoyage à sec, très polluant ;
  • Sécher le linge à l’air libre dès que c’est possible ;
  • Acheter un capteur de fibres qui empêche les microparticules de plastique de partir de notre machine à laver vers les océans.

Il faut faire attention à l’entretien de nos vêtements, notamment à l’étape du lavage. Cependant, laver moins n’implique pas de sauter une étape primordiale : le 1er lavage. Il est très important de laver nos vêtements avant de les porter la première fois. Ce geste très simple permet de protéger notre corps des produits chimiques utilisés pour la fabrication de nos vêtements.

En pensant à donner une deuxième vie à nos produits

9,2 : c’est le nombre de kilos de textiles et de chaussures qu’on achète par an. Seulement un peu plus d’un tiers est collecté et trié afin d’être réutilisé ou recyclé (3,2 kg).

On craque souvent devant la pièce qu’on voit dans la vitrine, ou encore celle qui est en solde. En revanche, ce n’est pas parce qu’on achète quelque chose de neuf qu’on fait forcément le tri dans nos affaires ! Au contraire, elles sont gentiment stockées dans nos armoires en attendant parfois d’être mises au rebut. C’est ainsi que 2,1 milliards de tonnes de déchets textiles sont produites dans le monde chaque année !

Pour limiter ce chiffre, il ne faut pas grand-chose. Un geste aussi simple que boire de l’eau lorsqu’on a soif : il faut recycler ! En effet, trier tous vos textiles et chaussures même usés ou abîmés, c’est leur permettre d’avoir une deuxième vie.

Une fois triés, rapportez les dans un point d’apport volontaire prévu à cet effet : locaux d’associations, conteneurs, boutiques, etc. Ils peuvent ainsi être réutilisés ou servir de matières premières pour de nouveaux vêtements ou accessoires.

Trouvez les points de collecte les plus proches de chez vous sur le site La fibre du tri.

Commentaire (0)