L’agriculture s’invite en ville

Paru en mai 2017

Partager

0 Commentaire
fotolia_philipk76
fotolia_philipk76

L’augmentation de la population mondiale combinée à une urbanisation croissante pose le constat d’un besoin plus important en nourriture. La réponse la plus simple serait de dire qu’il suffit d’augmenter la surface des terres agricoles. Cependant 80 % d’entre elles sont déjà surexploitées. Raser les forêts pour en faire des terres cultivables ? Les forêts sont le poumon de notre Terre, sans elles nous manqueront d’oxygène.

En 2015, 60 % des 7,4 milliards d’habitants sur Terre, vit en zone urbaine et ils seront 80% en 2050. En France, 75 % de la population habite en ville.

Les citoyens veulent pouvoir consommer des produits locaux de qualité dont ils connaissent l’origine et qui ne soient pas issus d’une production intensive nocive pour la nature et leur santé.

Des solutions très modernes se développent, on connait le grand succès des ventes directes du producteur au consommateur. On voit apparaitre une nouvelle forme de culture qui se développe en ville, c’est l’agriculture urbaine.

L’agriculture urbaine qu’est-ce que c’est ?

Partager

Définition Selon la Food and agriculture organisation (FAO) l’agriculture urbaine se réfère à des petites surfaces (par exemple, terrains vagues, jardins, vergers, balcons, toits, terrasses, récipients divers) utilisées à l’intérieur des villes pour cultiver des plantes et élever des animaux en vue de satisfaire différents besoins de la population urbaine : verdissement des lieux de vie, convivialité et lien social, recyclage des déchets organiques...la production vient finalement en second plan.

ADEME/ M.JAY

Il est important de faire une distinction entre le développement de l’agriculture urbaine dans les pays développés qui répond à plusieurs besoins allant du simple loisir à une activité commerciale en passant par un projet de création de lien social. Alors que dans les pays en développement, la production urbaine est un enjeu majeur pour la sécurité alimentaire et la survie des populations.

Aujourd’hui, l’agriculture urbaine dans les pays en développement fournirait déjà de la nourriture au quart de la population urbaine mondiale.


Lire la suite →

Commentaire (0)