Comment ça marche l'énergie solaire ?

Updated on février 2017

Partager

Olivier SEBART / ADEME

Le soleil est notre grand, et presque unique, pourvoyeur d’énergie sur Terre.  

Bien sûr, le soleil nous chauffe et nous éclaire, mais il est aussi responsable du déplacement des masses d’air (l’énergie éolienne). Il est le moteur du cycle de l’eau, qui actionne les turbines de nos barrages hydro-électriques. Enfin, grâce aux plantes qui utilisent sa lumière pour convertir les éléments minéraux en aliments, l’énergie solaire entre dans toutes les chaînes alimentaires.

L’énergie solaire est l’énergie la plus répandue et la plus répartie dans le monde. En une année, l’humanité entière consomme 10 milliards de Tonnes équivalent pétrole (Tep). Cette quantité représente moins de 3 % de ce que le Soleil nous envoie gratuitement chaque jour.

Cette énergie est renouvelable tant que le soleil brillera, soit encore 4,5 milliards d’années, Et, autre avantage, leur utilisation ne rejette pas de gaz à effet de serre.

Comment peut-on capter cette énergie dans notre quotidien pour nous chauffer ou produire de l’électricité ?

En résumé, on fait quoi grâce à l'énergie solaire ?

Partager

Christian Weiss / ADEME

 

Comme expliqué tout au long de ce dossier, l'énergie solaire peut s'utiliser de plusieurs façons.

En fonction du type de rayonnement solaire et de la technique utilisée, l'énergie solaire peut permettre de produire de la chaleur ou de l'électricité.

 

 

Les différents types de rayonnement solaire :

  • Le rayonnement direct : ce sont les rayons UV du soleil. C'est ce type de rayonnement qui est utilisé dans les systèmes à concentration (four solaire, centrales solaires thermodynamique et photovoltaïque).
  • Le rayonnement diffus : ce sont des rayons qui proviennent de l'atmosphère, qu'il fasse beau ou pas. Des rayons lumineux issus du soleil traversent les nuages et se diffusent sur toute la surface de la Terre. Ils contribuent à l'éclairage mais ne peuvent pas être concentrés (à l'inverse du rayonnement direct).
  • Le rayonnement global : c'est la somme du rayonnement direct et diffus. C'est celui-ci qui est utilisé pour faire fonctionner les panneaux solaires thermiques et photovoltaïques (systèmes sans concentration).

 

Source : CNRS Héliodyssée

 

Pour en savoir plus :