54.204.134.183

Ça bouge dans les collèges et lycées !

Le développement durable dans les établissements : ce qui se fait

Des bâtiments Haute Qualité Environnementale

Beaucoup de nouveaux établissements scolaires respectent aujourd’hui des normes de haute qualité environnementale, dites HQE. Pendant leur construction, mais aussi lors de leur utilisation, leur impact sur l’environnement est moindre.
Ainsi, le lycée agricole de Subdray, dans le Cher, a ouvert à la rentrée 2009. Il est équipé de panneaux photovoltaïques qui produiront de l’électricité et de capteurs thermiques qui fourniront le chauffage et l’eau chaude des logements.  
A Poitiers, le lycée Kyoto est 100% énergies propres. Il est conçu pour ne pas consommer d’énergie fossile. Ses besoins en énergie sont réduits, notamment grâce à une régulation de l’éclairage artificielle en fonction de la lumière du soleil et à une production d’électricité grâce à des panneaux photovoltaïques.
> Voir une vidéo sur le lycée Kyoto

Mais ces établissements bien conçus ne se montrent vraiment performants que si les élèves et le personnel participent à l’effort d’économies d’énergie. Par exemple, ne pas laisser les fenêtres ouvertes ou les lumières allumées en quittant une salle, signaler les fuites de robinets ou de chasses d’eau, participer à un tri rigoureux des déchets…

Le label Eco-Ecole

C’est un label international d’éducation à l’environnement et au développement durable délivré par l’office français de la FEEE (Fédération pour l’Education à l’Environnement en Europe), organisme agréé par le ministère de la Jeunesse et des Sports. Depuis 12 ans, près de 35 000 établissements dans 46 pays oeuvrent pour obtenir et conserver ce label. Il s’adresse aux établissements scolaires primaires et secondaires. La demande peut émaner directement du chef d’établissement, mais également d’un élève, d’un enseignant ou d’un parent d’élève, en concertation avec celui-ci. Les établissements volontaires s’inscrivent et reçoivent un dossier avec la démarche à suivre, des guides et des fiches pédagogiques. Pour obtenir ce label, l’engagement doit être réellement collectif. La première étape est d’ailleurs de créer un comité de suivi (ouvert à tous les acteurs et partenaires de l’école) pour mettre en place les actions. Les élèves, les enseignants, la direction et le personnel doivent alors travailler ensemble une année scolaire sur un des cinq thèmes prioritaires : l’alimentation, la biodiversité, l’eau, les déchets et l’énergie. Un jury composé de spécialistes de l’éducation à l’environnement évalue alors leurs actions avant attribution du label. L’établissement poursuit sa démarche sur les autres thèmes les années suivantes.

L'appel à participation pour l'année scolaire 2010/2011 a lieu depuis le 12 avril jusqu'au 31 mai.
> Le site Eco-Ecole: www.eco-ecole.org

 

Agenda 21 scolaire

Logo Comité 21 - lien vers www.comite21.orgC’est une démarche qui décline le plan d’actions ratifié au sommet de la Terre de Rio en 1992 à l’échelle d’un établissement scolaire. Il demande la constitution d’un comité de pilotage avec la participation de tous, pour faire un état des consommations, définir des axes de progrès, réaliser des actions et les évaluer. Chaque établissement définit son agenda 21 scolaire, adapté à sa situation. Aujourd’hui plus de 500 établissements sont engagés dans cette démarche.
> Le site du Comité 21 : www.comite21.org

De nombreux établissements sont ainsi engagés dans une démarche plus respectueuse de l’environnement :

- En Picardie, 4 collèges sont pilotes pour mettre en place un agenda 21 avec pour objectif de fédérer autour d’un projet commun et d’améliorer sans cesse l’établissement et ses différents acteurs (élèves, enseignants et personnel administratif) vers une démarche responsable.

- En Languedoc Roussillon, plus d’une trentaine de lycées ont signé la chartre Lycée 21 qui les conduit sur trois ans avec une aide financière du conseil régional au montage d’un agenda 21 scolaire.

- En Midi-Pyrénées et à Paris, des établissements en démarche de développement durable (E3D) travaillent à leur agenda 21 scolaire.  

> Tu peux télécharger le Plan de Déplacement Scolaire réalisé dans le cadre d'agenda 21 scolaire du lycée Arthur Varoquaux de Tomblaine (Meurthe-et-Moselle).

Cependant, un établissement n’a pas pour obligation de passer par l’obtention du label Eco-Ecole ou par la démarche d’un agenda 21 pour s’investir. Cela va dépendre davantage de la volonté des acteurs de l’établissement (corps enseignants et/ou élèves).
Par exemple, la région Rhône Alpes aura d’ici 2010, 91 établissements scolaires qui auront signé la charte « éco-responsables ». Ils s’engagent pour une durée de 3 ans, sur des actions dans au moins trois des domaines suivants : gestion des déchets, pratiques alimentaires, usages de l’énergie et de l’eau, transports, solidarité internationale, intégration de l’établissement dans son milieu naturel et/ou dans son tissu social.

 

 

menu droit

Tous les dossiers